Un article récemment paru dans les Echos, annonce que l’Office européen des brevets (OEB) a battu de 3 % le niveau record de dépôts de brevet établi en 2010, avec 243.000 demandes enregistrées l’an dernier. Si dans le haut du classement il n’y a pas de changements, l’offensive asiatique se confirme. En tête, les Etats-Unis reculent de 2,5 % (59.089 demandes), alors que le Japon conforte sa deuxième place en grignotant 12 % (46.934).

Le nombre de dépôt de brevets marque le pas en Allemagne (+ 0,5 %) cependant toujours classée au troisième rang avec 33.289 dépôts, désormais talonnée par la Chine, qui bondit de 27,2 % à 16.153 demandes de brevets européens.

Cinquième, la Corée du Sud progresse de 8 %, à 13.324, creusant encore l’écart avec la France (+ 1,5 % à 11.862). « Les principales économies émergentes, partant d’un niveau assez bas, affichent des hausses considérables ; les dépôts provenant de l’Inde, de la Russie et du Brésil ont progressé respectivement de 13,1 %, 26,2 % et 11,3 % », indique aussi le communiqué de l’OEB.